@Informateur.info- Les populations abidjanaises se sont révillées, vendredi, sous les eaux, avec d’innombrables dégâts comme la veille, jeudi, où la pluie a emporté sept vies humaines. 

Pour ce jour, si aucune perte en vies humaines n’est encore signalée, les dégâts materiels dans plusieurs communes du District d’Abidjan ne comptent plus. 

Sous le coup de 11h, l’on observait des montées des eaux à Angré Château et au carrefour  de la gendarmerie d’Agban où la circulation était quasi-impossible  avec des véhicules flottants sous l’eau. Juste, au prolongement en allant vers le zoo, la voie était coupée comme à Mossikro sur la voie menant à  Yopougon via le Nouveau quartier.

A la Riviera palmeraie et à Abobo Baoulé, les eaux de ruissellement ont inondé de nombreuses habitations et bureaux comme le cabinet d’une avocate sis à la Riviera 2.

Au total, de nombreuses montées d’eaux étaient visibles sur les voies immobilisant les véhicules. C’est le lieu de rappeler la prudence en cette période de pluies que la météo annonce très abondante ces jours-ci sur la capitale économique ivoirienne. 

Geneviève MADINA