@Informateur.info- 364 engins dont 219 motos et 145 tricycles ont été saisis ou mis en fourrière. C’est le bilan de la première journée de l’opération de traque des engins à deux roues et trois roues lancée dans la commune d’Abidjan le mardi 7 mai 2019. Selon le commissaire principal de police, chargé de la police spéciale de la sécurité routière au ministère des Transports, Touré Abdul Kader, la commune de Port-Bouët est en tête avec 67 engins saisis, suivie d’Adjamé, de Cocody et de Marcory avec 64 engins saisis dans chaque commune. Les motifs des saisis sont divers. Il s’agit entre autres, de défaut de pièces afférentes à l’activité, du non-port de casque, des engins à deux roues ou tricycles qui se trouvent sur les routes.

L’opération, selon Touré Abdul Kader, va s’étendre sur 30 jours afin de maintenir la pression et donner la capacité aux forces de l’ordre de mettre fin à la circulation de ces engins dans le District d’Abidjan. Il a par ailleurs annoncé le démarrage de l’opération dans les jours à venir dans les villes de l’intérieur du pays.

César KOUAME

Articles connexes

Leave a comment