@Informateur.info- S’il lui manquait l’onction spirituelle pour aller de l’avant, c’est désormais chose faite. Le bureau exécutif du Conseil des opérateurs économiques burkinabè en Côte d’Ivoire (Coeb-ci) a été reçu, ce dimanche 12 mai 2019, par le Cheick Abdoul Aziz Sarba, guide suprême de la communauté burkinabè musulmane en Côte d’Ivoire. Une rencontre qui intervient une semaine après la première sortie officielle  de cette structure à Yamoussoukro.

Accompagné d’une forte délégation de sept personnes au nombre desquels, Sawadogo Dramane, Bernard Bonané, Kindo Issaka et Mady Ouédraogo considéré comme le père de Western Union en Côte d’Ivoire, le président Moussa Ouédraogo est allé solliciter du guide religieux, bénédictions et prières pour la réussite de ses missions. C’est ce qui a été, d’entrée de jeu, traduit à l’homme de Dieu par le Secrétaire Général du Coeb-ci, Kindo Issaka qui faisait office de porte-parole ce dimanche.

L’initiative a réjoui le Cheick qui s’est permis au-delà des bénédictions, de prodiguer quelques sages conseils à ses hôtes. «Tout ce qui vise à rapprocher les uns et les autres dans une vision commune noble est inspiré par Dieu. C’est  pourquoi je confie votre projet au Tout-Puissant», a-t-il indiqué. Et d’ajouter : «Ne céder pas à la division. Je vous exhorte à la solidarité et à l’union dans tout ce que vous entreprendrez».

A l’occasion de cette rencontre, le président du Conseil des opérateurs économiques Burkinabè en Côte d’Ivoire en a profité pour remettre une copie des textes qui régissent le Conseil au Cheick Sarba. Outre cela, la délégation a offert au guide religieux quelques cartons de sucre et du lait dans le cadre du ramadan.

Dalima Dahoué

Articles connexes

Leave a comment