Le député Alain dans le box des accussés

@Informateur.indo- Dans une note diffusée ce vendredi 5 juin 2020, L’Union internationale parlementaire interparlementaire (UIP) a évoqué les difficultés rencontrées par les élus parlementaires à travers le monde. Le cas de Guillaume Soro et ses proches a également été évoqué.

(…) En Côte d’Ivoire, l’UIP examine actuellement les cas de dix parlementaires de l’opposition qui auraient subi des violations de leurs droits fondamentaux depuis 2018, notamment des arrestations et des détentions arbitraires.

Cinq membres de l’Assemblée nationale sont actuellement en détention : M. Alain Lobognon, M. Loukimane Camara, M. Kando Soumahoro, M. Yao Soumaïla et M. Soro Kanigui. Ils sont accusés d’avoir causé des troubles à l’ordre public, d’avoir contesté l’autorité de l’État et d’avoir diffusé de fausses nouvelles. Le Comité de l’UIP a conclu qu’il ne semble y avoir aucun élément matériel prouvant leur culpabilité et que les accusations sont basées uniquement sur des déclarations faites lors de conférences de presse.

L’UIP est également très préoccupée par l’état de santé de M. Lobognon en prison et par le refus présumé des autorités pénitentiaires, à trois reprises, d’autoriser une visite de son médecin personnel.

Steven IBRAHIM