@Informateur.info- La démission du vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan, suscite beaucoup de réactions. Pour Konaté Zié, coordonnateur des mouvements et associations proches de Guillaume Soro, le départ du député de Grand-Bassam est la preuve que Guillaume Soro n’était pas pressé contrairement à ce que pensait une certaine opinion.

«Allez demander à ceux qui disaient que Soro Guillaume a été trop pressé de justifier le départ de Marcel Amon Tanoh et de Daniel kablan Duncan», a-t-il ironisé.

Et d’enfoncer : «Dites leurs (Ndlr : le pouvoir) que la saignée ne fait que commencer. Allah n’aime pas l’injustice. Allah n’aime pas les ingrats. Vous finirez tous par comprendre là où le mal se trouve ».

Konaté Zié voit en l’impasse dans laquelle le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Paix (RHDP) se trouve à 3 mois de la présidentielle une sentence divine. «La sentence divine est lente mais très sûre», a-t-il conclu.

Dalima DAHOUE