PUBLICITE


@Informateur.info- Le mouvement citoyen pour la  démocratie (MCD) a, dans une déclaration dont Informateur.info a reçu copie, dénoncé les conditions d’arrestations de Safiatou Lopez, présidente du Cadre de concertation national des organisations de la société civile (CCNOSC) et ses conditions d’incarcération. «Quelle est donc cette justice qui consiste à détenir une citoyenne en prison sur la base d’accusations graves sans ouvrir au préalable une enquête approfondie. Nous dénonçons tout aussi les conditions de détention difficile de l’activiste de la société civile à la MACO», lit-on dans la déclaration du MCD, signé de son porte-parole, M. Sylvain Ouédraogo. Selon ce dernier «Safiatou Zongo Lopez n’est qu’une prisonnière politique, victime de son regard critique sans complaisance de la gouvernance du président Roch Marc Christian Kaboré et du pouvoir en place».

C’est pourquoi, le MCD porte à l’attention de l’opinion nationale et internationale qu’il  tiendra pour responsable le pouvoir en place sur la dégradation continue de la santé de la présidente de la CCNOSC. «Avant qu’un probable drame se produise, le MCD trouve opportune qu’une liberté provisoire soit accordée le plus vite possible à Safiatou Zongo Lopez, afin qu’elle puisse conséquemment bénéficier de soins de santé adéquats», a plaidé ce mouvement.

 

Yannick KOBO

 

 

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment