@Informateur.info- Le décès, ce vendredi à Paris, du président de l’Union pour la République et la démocratie (URD), Soumaïla Cissé, par ailleurs chef de l’opposition malienne suscite des réactions de compassion et d’hommages.

De fait le président nigérien, Mahamadou Issouffou a réagi sur sa page facebook en adressant ses «sincères condoléances à sa famille, aux militants de son parti et à l’ensemble du peuple malien». Mahamadou Issouffou a rappelé dans son post qu’il avait reçu récemment à Niamey le défunt.

Du côté du Burkina Faso, l’ex-chef de file de l’opposition, Zéphirin Diabré et le président de l’ADF/RDA, Me Gilbert Noël Ouédraogo, ont également exprimé leurs vives émotions devant cette brusque disparition et présenté leurs condoléances à la famille et au peuple malien. Me Gilbert Noël Ouédraogo évoque même «une grande perte pour le Mali, une grande perte pour le Réseau Libéral Africain, une grande perte pour l’Afrique».

Au Sénégal, le président Macky Sall s’est dit peiné, dans un tweet, du décès de l’ancien président de la commission de l’Uemoa. Parlant d’une figure historique de la vie politique malienne.

Soumaïla Cissé, faut-il le rappeler, a été plusieurs fois candidat à la présidentielle dans son pays. Otage des jihadistes pendant six mois, il avait été libéré en octobre dernier.

Alfred SIRIMA