@Informateur.info- A la suite de Guillaume Soro, président de Générations et Peuples Solidaires (GPS), qui a réagi aussitôt après l’annonce du décès du Premier ministre, Hamed Bakayoko, sa fidèle collaboratrice Affoussiata Bamba-Lamine, par ailleurs ex-ministre de la communication n’est pas restée indifférente au deuil qui frappe son pays, la Côte d’Ivoire.

En effet, dans un post qu’elle a publié sur sa page Facebook, Affoussiata Bamba Lamine dit être consternée par la disparition du premier ministre Hamed Bakayoko.

A (re) lire Décès de Hamed Bakayoko/Soro : «Je garde de lui l’image d’un homme généreux, ouvert et proche de ses concitoyens»

«Nous étions frère/sœur, puis adversaires politiques, mais pas ennemis. En cette période douloureuse, mes pensées vont à l’endroit de ses enfants et de son épouse Yolande. J’adresse mes condoléances les plus attristées à la grande famille Bakayoko ainsi qu’à toute la Côte d’Ivoire qui perd un valeureux fils. Que le Seigneur qui connaît l’indicible dans le cœur de chacune et de chacun l’accueille en son sein!», a-t-elle écrit.

Faut-il le préciser, Hamed Bakayoko est décédé le mercredi 10 mars dernier des suites d’un cancer fulgurant du foie l’âge de 56 ans à Berlin en Allemagne. Sa dépouille mortelle est attendue à Abidjan dans la soirée du samedi 13 mars. Le gouvernement a décrété 8 jours de deuil national et prévoit l’inhumation de l’illustre disparu le 19 mars prochain à Séguéla.

Charlène ADJOVI