@Informateur-info- Il aura impulsé durant son court mandat en qualité maire, l’amorce du développement d’Abobo, commune située au nord d’Abidjan et peuplée d’environ 1.500.000 âmes. Deux semaines après le décès de Hamed Bakayoko, les travaux de bitumage des voies ont redémarré, lundi, après une suspension liée au deuil national.

De fait, le bitumage de la route Anador- Coco Service entamé depuis quelques mois a repris avec entrain pour le grand bonheur des riverains qui apprécient l’action de leur défunt maire. Jusqu’au 10 mars dernier, avant l’annonce fatidique du décès du 6é maire de la commune d’Abobo, les machines bruissaient du côté du tronçon carrefour Banco-Antenne RT1. Idem du côté des voies du quartier Sagbé Celeste qui ont connu un reprofilage.

A(re)lire Côte d’Ivoire : Des empoisonnements comme moyen d’élimination des adversaires politiques?

Dès son élection à la mairie d’Abobo en 2018, Hamed Bakayoko a amorcé une véritable transformation du visage de la commune avec en point d’orgue la voirie et les routes. Et en trois années, il aura su donner à cette grande commune une image embellie. Notamment avec l’opération de ravalement des façades baptisée «Abobo èzo» qui a positivement impacté le cadre de vie des administrés de feu Hamed Bakayoko.

Hamed Bakayoko s’en est allé, certes, mais les travaux entamés sous son impulsion continuent. Les Abobolais espèrent qu’au terme de ces chantiers ouverts, l’ensemble des projets qu’il nourrissait pour cette commune soit poursuivi par son équipe.

Charlène ADJOVI