@informateur.info- Le gouvernement a suspendu, ce mercredi, le Président du conseil de gestion (Pcg) du Fonds de développement de formation professionnelle (FDFP), Joël N’guessan et son Secrétaire général (Sg), Ange Léonid Barry-Battesti en conflit ouvert pour la gestion de cette structure étatique.

C’est le Porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, ministre de la Communication, des Médias et de la Francophonie qui a donné l’information à l’issue d’un conseil des ministres, présidé, ce jour, par le Chef de l’État, Alassane Ouattara.

Selon le ministre Amadou Coulibaly, autorisation a été donnée à la tutelle de procéder à la nomination d’intérimaires à ces deux postes.

Pour rappel, soupçonné de malversations financières, Ange Barry-Battesti dégommé par Joêl N’gyessan avait été blanchi par un audit réalisé par l’Inspection générale d’Etat. Contre toute attente, le Président du conseil de gestion décide de suspendre son secrétaire général, en dépit du rapport de l’IGE.

Une décision contestée, à l’unanimité, par les travailleurs du FDFP qui accusent Joël N’guessan d’outrepasser ses prérogatives. Installant un climat délétère dans cette structure de conception, d’organisation et de gestion de la formation professionnelle

Charlène ADJOVI