@Informateur.info- La crise diplomatique entre Paris et Alger s’est envenimée ces dernières 24 heures avec le rappel de Paris de l’Ambassadeur Algérien samedi pour consultation, suivi ce dimanche de l’annonce de la fermeture de l’espace aérien algérien aux avions militaires français.

En effet l’Algérie a interdit, ce dimanche, le survol de son espace aérien aux avions français. Voie privilégiée par l’armée française pour se rendre dans le Sahel dans le cadre de l’opération Barkhane. Régissant à cette annonce à l’AFP, un officier supérieur de l’armée française a estimé que cette interdiction n’a aucun impact sur les opérations encore moins sur les missions de renseignement.

A(re) Maghreb : L’Algérie dénonce des actions hostiles du Maroc et rompt ses relations diplomatiques

La détérioration des relations entre Paris et Alger est consécutive à des déclarations faites par le président Emmanuel Macron lors de sa rencontre avec des descendants de harkis et de rapatriés d’Algérie. Le président français, selon le Monde, aurait «estimé qu’après son indépendance en 1962, l’Algérie s’est construite sur une rente mémorielle, entretenue par le système politico-militaire». Ce qui met en émoi l’Algérie qui s’indigne de ces propos considérés par le journal El Watan comme un dérapage.

Alfred SIRIMA