@#Informateur.info-C’est une décision qui va faire plaisir aux partisans de Laurent Gbagbo et ceux de Charles Blé Goudé.

De fait, la Chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI) a décidé ce 28 mai 2020 d’assouplir les conditions de la mise en liberté des deux Ivoiriens.

Ainsi, dans leur décision, les juges ont levé plusieurs mesures dont celle qui interdisait aux deux ex-détenus de quitter le pays qui les accueille actuellement.

Cette mesure était ainsi formulée :« Ne pas se déplacer en dehors des limites de la municipalité dans laquelle ils résident dans l’État d’accueil, à moins d’y avoir été expressément autorisés au préalable par la Cour».

Les autres mesures levées par la chambre d’appel sont les suivantes :
«Remettre au Greffe toutes les pièces d’identité dont ils disposent, en particulier leur passeport ;
(3) Se présenter chaque semaine auprès des autorités de l’État d’accueil ou auprès du Greffe ;
(4) Se conformer à toute autre condition raisonnable imposée par l’État dans lequel ils seront libérés. Les autres conditions restent en vigueur. La Chambre a ajouté que MM. Gbagbo et Blé Goudé se conformeront à toutes les ordonnances de la Cour».

Avec cette décision, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé pourront désormais circuler dans tous les pays membres de la CPI. De quoi raviver chez les partisans de l’ancien chef d’état le rêve de le voir rapidement revenir en Côte d’Ivoire.

Steven IBRAHIM