@Informateur.info- Une attaque armée contre le poste militaire du 2è bataillon projetable des Forces armées de Côte d’Ivoire (FACI) basé à N’dotré, au nord d’Abidjan, a fait trois morts et deux blessés, informe un communiqué de l’État-major général des armées, transmis, mercredi, à Informateur.info.

“Dans la nuit du 20 au 21 avril 2021, aux environs de 01 h 00, des individus non identifiés ont ouvert le feu sur les postes de garde de la base militaire de N’dotré dans la commune d’Abobo, avec l’intention certaine d’y pénétrer de force. La réaction immédiate des sentinelles de faction a donné lieu à des échanges de tirs nourris, obligeant les assaillants à prendre la fuite”, écrit le général de Corps d’Armée, Lassina Doumbia, Chef d’Etat-Major Général des Armées.

Le bilan provisoire dressé par l’Armée fait état d’un soldat, légèrement, blessé et de trois assaillants tués ainsi qu’un autre blessé fait prisonnier, avec la saisie de nombreux matériels.

“Des opérations militaires de ratissage ont été engagées sur le terrain et se poursuivent. La situation sécuritaire reste sous contrôle”, a rassuré le général Lassina Doumbia, invitant “les populations à garder toute leur sérénité et à vaquer tranquillement à leurs occupations”.

Suite à des informations récurrentes d’attaques, les forces de défense et de sécurité ivoiriennes sont en alerte maximale sur l’ensemble du territoire national, depuis quelques moments.

Charlène ADJOVI