Des militaires ivoiriens en patrouille ont essuyé, dans la nuit de mercredi à jeudi, des tirs d’un groupe armé non identifié à Koguiénou, localité frontalière avec le Burkina Faso, dans le département de Doropo ( 642 km au nord-est) faisant un mort.

De fait, explique une source sécuritaire, deux éléments des Forces armées de Côte d’Ivoire (FACI) en patrouille à moto dans une plantation d’anacarde, sur les pistes utilisées par les contrebandiers dans la zone, ont été la cible d’une attaque, non loin du poste frontalier de Koguienou. L’un des soldats a succombé aux rafales des assaillants.

Charlène ADJOVI