@Informateur.info- En mars dernier, Marcel Amon Tanoh, collaborateur de longue date du président ivoirien, Alassane Ouattara annonçait sa démission du gouvernement. Dans la foulée, celui qui a été Directeur de cabinet du numéro 1 ivoirien puis ministre des Affaires étrangères annonçait sa candidature à la présidentielle d’octobre 2020.
Invité sur le plateau de la Nouvelle chaine ivoirienne (NCI), le désormais ex-cadre du RHDP a donné les raisons de sa rupture avec le parti au pouvoir.

«J’ai quitté le RHDP et le Président Ouattara après 26 ans de collaboration que je ne regrette pas sur la base de valeurs que je ne retrouvais plus dans ma famille politique», a déclaré Marcel Amon Tanoh.

«Je me suis engagé aux côtés du Président Ouattara sur la base de valeurs; la justice, la démocratie, le partage, la solidarité, l’équité, la probité», a ajouté l’ancien membre du gouvernement.

Au cours du programme, Marcel Amon-Tanoh a par ailleurs évoqué la nécessité d’un dialogue au sein de la classe politique afin d’aplanir tous les différends entre acteurs avant le scrutin du 31 octobre prochain. «Si on est volontaire, si on aime notre pays et si on est soucieux de ne plus avoir de morts, mais on s’assoit autour d’une table et dans le délai imparti, on peut régler ces problèmes-là. Il vaut mieux qu’on les règle plutôt qu’on aille à des élections».

«Il faut une élection qui nous réconcilie et qui fasse en sorte que une bonne fois pour toute, on puisse faire en Côte d’Ivoire des élections sans angoisses», a ajouté le candidat qui revendique plus de 70.000 parrainages.

Steven IBRAHIM