@Informateur.info- Le gouvernement ivoirien a adopté, mercredi,  un décret portant prorogation de l’état d’urgence.

Selon le ministre de la Communication et des médias,  Sidi Tiémoko Touré,  porte-parole du gouvernement,  “ce décret, qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan national de riposte à la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, proroge l’état d’urgence déclaré le 23 mars 2020 sur l’ensemble du territoire national, pour une nouvelle période allant du 1er au 15 mai 2020”, a-t-il déclaré à l’issue d’un conseil des ministres, présidé, mercredi par le Chef de l’Etat Alassane Ouattara.

En outre, pour lutter contre les pratiques spéculatives nées du fait de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, le gouvernement a, également, adopté un décret portant plafonnement des prix de certains produits de grande consommation.

“Ainsi, après avis favorable de la Commission de la Concurrence, ce décret fixe, pour une période de trois mois, des prix plafonds pour certaines denrées de première nécessité, à savoir le riz, le sucre, l’huile de table, la tomate concentrée et la viande”, a expliqué M. Touré, précisant toutefois, que “les commerçants sont autorisés, conformément au principe de la libre concurrence, à pratiquer des prix en deçà des prix maxima fixés”.

A ce jour, la Côte d’Ivoire a enregistré 1238 cas confirmés au Covid-19 dont 557 personnes déclarées guéries et 14 décès sur un total de 9272 échantillons prélevés.

Geneviève MADINA