@Informateur.info- Les cortèges des ministres Sidi Tiémoko Touré (Communication et Médias) et Amédé Koffi Kouakou ( Equipement et Entretien routier) ont été la cible, mardi, d’individus non identifiés, au centre du pays, faisant un mort et au moins cinq blessés.

Selon divers témoignages concordants, le ministre de la Communication et des médias, Sdi Tiémoko Touré, également, porte-parole du gouvernement, de retour de mission (élection présidentielle) à Béoumi en partance pour Bouaké, deuxième grande ville du pays, au centre, a vu son cortège être attaqué entre les villages d’Assengou-n’gottran et Affotobo.

Les assaillants non identifiés ont rafalé, avec des fusils de calibre 12, la file de voiture formant le cortège ministériel faisant cinq blessés dont un civil et quatre militaires et des dommages importants sur les véhicules ciblés.

De son côté, le ministre de l’Équipement et de l’Entretien routier, Amédé Kouakou dont le cortège a été l’objet d’une attaque similaire dans le village de Bli (Toumodi), toujours au centre ivoirien, a eu moins de chance que son collègue de la Communication. Il a perdu, l’un de ses collaborateurs, le Chargé de mission N’dri Kouadio Fabrice, dans les événements.

Pour rappel, le week-end dernier, les cortèges du ministre d’Etat, Patrick Achi, Secrétaire général de la présidence ivoirienne et du ministre du Budget, Moussa Sanogo avaient été attaqués, respectivement à Akoupé et à Yamoussoukro, causant la mort du gendarme Sanogo Seydou de la sécurité du ministre du Budget.

Charlène ADJOVI