@Informateur.info- Initialement prévu le dimanche 22 décembre 2019, le retour du Président de Générations et peuples solidaires (GPS), Guillaume Kigbafori Soro, candidat déclaré à l’élection présidentielle d’octobre 2020, est décalé d’un jour pour être effectif le lundi 23 décembre.

Sur les raisons de ce report, Méité Sindou, président du comité d’organisation dudit retour a expliqué, jeudi, à la presse au siège de GPS les deux motifs qui ont milité en faveur du report du retour au bercail de Guillaume Soro après six mois à l’extérieur.

Selon lui, le séjour du président français, Emmanuel Macron en Côte d’Ivoire pour une visite officielle du 20 au 22 décembre y est pour quelque chose.

” Après deux réunions du comité d’organisation avec les services du ministère de l’intérieur les 13 et 17 décembre, pour l’encadrement de ce retour, la Préfecture de police nous a indiqué qu’elle n’est pas en mesure d’assurer convenablement l’encadrement de ce retour, étant entendu que toutes les forces sont mobilisées pour le séjour de M. Macron”, a-t-il expliqué non sans faire remarquer la “démarche républicaine” qui a entouré ces rencontres.

En plus, à en croire Méité Sindou, les autorités de l’aviation civile ont interdit ” l’atterrissage de tout aéronef privé le dimanche 22 décembre” à l’aéroport Port-Bouet, toujours en lien avec le séjour abidjanais du président français. Alors que c’est par un vol privé que Guillaume Soro retrouvera son pays natal.

Par conséquent “l’arrivée est prévue pour le lundi à 13h30 par vol privé », a déclaré M. Méité, soulignant “l’engagement” du général Vagond, ministre de la sécurité intérieure et de la Protection civile à ” accompagner le retour de Guillaume Soro à Abidjan d’accompagner de façon républicaine”.

Geneviève MADINA