@Informateur.info-Le lancement du projet immobilier en faveur des enseignants a eu lieu le jeudi 16 janvier 2020. C’était à la salle de conférence du ministère de l’Education nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle à Abidjan au Plateau.

Selon Mickaël Boko, président du conseil d’administration de la mutuelle des personnels du ministère de l’Education nationale et de l’enseignement technique (MUPEMENET-CI), l’opération est une chance pour le corps enseignant. «Pour la première fois en Côte d’Ivoire, le gouvernement a pris la ferme résolution de bâtir des logements aux fonctionnaires en imputant le succès de ce projet aux entités ministérielles impliquées. Le projet immobilier est porté par la ministre au profit des personnels sous sa tutelle en collaboration de la MUPENEMET-CI», a-t-il indiqué.

Pour lui, le plus important pour un fonctionnaire particulièrement pour un enseignant, c’est acquérir une maison pour sa famille. «Certains de nos camarades revendiquent pour des indemnités de logements.

Je pense que ce projet vient régler le problème. Selon les salaires, les cotisations seront situées, les souscriptions vont jusqu’à 15 000 000 FCFA. Nous souhaitons que par ce projet tous les enseignants puissent acquérir une maison», a expliqué Mickaël Boko.

Abordant dans le même sens que son prédécesseur, Assoumou Kabran, directeur de cabinet du ministère de l’éducation nationale. «Il faut retenir que le ministère sert de facilitateur. C’est une opération qui appelle à l’adhésion de tous les enseignants. Pour être éligible à ce projet, il faut simplement être du corps enseignant».

Notons que les enseignants ivoiriens réclament depuis plusieurs années des indemnités contributives aux logements. Ajouté à cela, de profil de carrière, de suppression des cours de mercredi, des ponctions et des effets collatéraux des grèves. Ces revendications ont été l’objet de plusieurs grèves au niveau du système éducatif.

Steven IBRAHIM