Informateur.info-Le Groupement des Sapeurs pompiers militaires (GSPM) a annoncé un total de 14988 interventions au titre de l’année écoulée. Ces interventions se déclinent comme suit : Décès :718 cas ; Feux : 1406 cas ; Accidents sur la voie publique (AVP) : 9627 cas ; Accidents de travail (ACC) : 25 cas ;  Agressions : 265 cas ; Chute : 99 cas ; Electrocutés : 17 cas ; Aliénés : 377 cas ; Transport des malades : 1112 cas ; Evacuations sanitaires : 192 cas ; Noyés : 60 cas ; Asphyxiés : 47 cas ; Divers (abeilles, serpents, scorpions, etc. : 239 cas ; Alertes motivées : 1150 ; Fausses alertes : 309 ; Victimes transportées : 19858 ; Victimes refus de transport : 2777. Voilà l’état de la situation au cours de 2016.

Le seul bémol étant le cas des fausses alertes qui s’élèvent à309 ! C’est beaucoup voire trop. Cela montre qu’il y a encore des personnes qui n’ont pas compris qu’il ne faut pas « jouer » avec le travail des Sapeurs pompiers appelés « soldats du feu » et qui ont pour devise « Sauver ou périr ». Ils ont donc fait « don de leurs vies » pour sauver celles de  leurs semblables. Cela est suffisamment noble pour mériter respect et considération.

Les fausses alertes qui sont le fait de personnes « immatures » et « irresponsables », on ne le dénonce pas assez, font perdre la vie à d’autres personnes qui ont besoin de secours. Mais qui ne reçoivent pas ce secours à temps parce que les Sapeurs pompiers se sont rendus dans des endroits où ils ne devraient pas se rendre. A la vérité, ces cas de fausses alertes constituent des cas d’incivisme aggravé qui mériteraient de subir la rigueur de la loi. Cependant, la prévention étant préférable, et de loin, à la répression, il serait souhaitable qu’une vaste campagne de sensibilisation soit lancée à l’effet de dissuader ceux qui s’adonnent à cette pratique répréhensive. En tout état de cause, le gouvernement est interpellé et devrait jouer sa partition pour que davantage de vies soient sauvées. En attendant, chapeau à nos braves « soldats du feu » qui, loin des projecteurs et des caméras, font un travail remarquable !

René Ambroise Tiétié