@Informateur.info- Les punchlines entre acteurs politiques ivoiriens sont monnaie courante. Notamment, dans cette période de campagne. Sur Facebook, Albert Mabri Toikeusse a chargé Adama Bictogo. Le président de l’UDPCI a notamment mis en doute la crédibilité du Directeur Exécutif du RHDP.

«Adama Bictogo veut lui aussi parler de la gestion des ministères dont j’ai eu la charge. Que lui et son patron expliquent son limogeage du ministère de l’intégration africaine. C’est une honte pour notre pays qu’un tel personnage rafle tous les marchés publics. Dieu nous guide», a posté l’ancien ministre de l’Enseignement supérieur.

Cette sortie dénote de la difficulté des relations entre le RHDP et ses anciens cadres. Outre Mabri Toikeusse, on se souvient ainsi que Marcel Amon Tanoh, ex-chef de cabinet d’Alassane Ouattara et ancien ministre des Affaires étrangères a récemment déclaré «regretter» d’avoir collaborer avec Alassane Ouattara.

Cette nouvelle passe d’armes entre le RHDP et un de ses anciens membres vient confirmer l’état des relations entre Alassane Ouattara et certains de ceux qui ont contribuer à le porter au pouvoir en 2010 et en 2015.

Continental-info.net