@Informateur.info- Pour des raisons d’ordre “sécuritaire”, le Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Sansan Kambilé, a opposé une fin de non recevoir à la visite annoncée de Laurent Gbagbo aux prisonniers de la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca).

Selon un communiqué du Front populaire ivoirien tendance “Gbagbo ou rien” (FPI-Gor) transmis, mercredi, à Informateur.info, en réponse à la demande d’audience au Garde des Scaux formulée le 6 juillet 2021 par Dr Assoa Adou pour pour “discuter avec lui des conditions de la visite de l’ancien président ivoirien, aux prisonniers de la crise de 2011 et ceux des autres crises qui ont suivi”, le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme a recusé la sollicitation de l’ex-président ivoirien.

“Le 09 juillet 2021, le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, en réponse au docteur Assoa Adou, écrit : “En tout état de cause et relativement à votre demande, j’ai le regret de vous faire connaitre que pour des raisons d’ordre sécuritaire, les maisons d’arrêt ne sauraient accueillir de visites de personnalités politiques”, rapporte le communiqué signé du Secrétaire général du FPI-Gor, Dr Assoa Adou, prenant “acte du refus catégorique du Garde des Sceaux de la demande du président Laurent Gbagbo de rendre visite aux prisonniers d’opinion”.

Cependant, il regrette que “les raisons de ce refus reposent sur des arguments sécuritaires alors même qu’il appartient au Gouvernement de prendre les dispositions nécessaires pour assurer la sécurité de la personnalité politique qui rend visite ainsi que celle des prisonniers visités”, poursuit M. Adou.

Pour le FPI-Gor, ce refus des autorités ivoiriennes est “une violation flagrante des droits reconnus aux prisonniers et dénonce vigoureusement cette injustice faite à la fois aux prisonniers d’opinion et au président Laurent Gbagbo qui ne demanderait qu’à témoigner de sa solidarité aux personnes détenues dont certaines depuis plus d’une décennie”, souligne le texte.

Geneviève MADINA