PUBLICITE


Informateur.info- Le groupe de réflexion et d’action pour la démocratie et les droits de l’homme en Afrique (GRADDH-Afrique), n’est plus membre du Front du Refus (FDR). En effet, dans un communiqué dont nous avons reçu copie, Boga Sako Gervais, le président de ‘’GRADDH-Afrique’’, évoque l’une des raisons de ce retrait en ces termes : «Dès lors que le FPI  qui a sollicité «GRADDH-Afrique’’ décide de sortir de ce front, alors qu’il constituait la force motrice, GRADDH-AFRIQUE ne saurait y demeurer». Et d’ajouter : «nous appelons à la formation d’une vraie coalition de la gauche ivoirienne». Par ailleurs, il a indiqué que:«GRADDH-AFRIQUE, dans le fond, en tant que membre du FDR trouve incongru, illogique et totalement irresponsable de la part de celles et ceux qui ont pris la décision de présenter des candidats aux législatives, d’autant plus que ce scrutin se déroulera sur la base de la Constitution que nous avons ensemble combattue et que nous réfutons toujours ».

La structure précise avoir adoptée cette conduite  tout en tenant compte «de la promulgation de la constitution-Ouattara», du 8 novembre 2016, en constatant «les divergences de visions des partis et organisations membre du front du refus et de la coalition du NON», et en notant « le retrait du front populaire ivoirien du président Laurent Gbagbo du FDR ».

 

Marina Kouakou

 

 

 

 

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment