@Informateur.info- Le Conseil des opérateurs économiques burkinabè en Côte d’Ivoire (COEBCI) a échangé, ce jeudi 16 mai 2019, avec le Conseil national du Patronat Burkinabè (CNPB) qui séjourne en Côte d’Ivoire. Cette rencontre de prise de contact entre la faîtière des employeurs du Burkina et celle des hommes d’affaires burkinabè en Côte d’Ivoire a donné lieu à des échanges fructueux.

Cette rencontre a été l’occasion pour Moussa Ouédraogo et son bureau d’expliquer au président Appolinaire et à sa délégation les raisons qui ont milité à la mise en place de ce Conseil. «Nous avons pris conscience de la nécessité de nous organiser afin que notre nombre en Côte d’Ivoire reflète désormais notre présence. C’est-à-dire que nous allons revoir notre vivre-ensemble pour ne plus être à la traine des autres communautés. Avec donc le concours de tous ceux qui m’entourent, notamment Issaka Sawadogo, nous avons donc pu créer ce Conseil il y a six mois», a expliqué M. Ouédraogo.

Selon ce dernier, en six mois déjà, le Conseil enregistre non seulement de nombreuses adhésions, mais surtout avance résolument vers l’atteinte de ses objectifs. «Nous avons un message à faire passer aux opérateurs économiques de la diaspora. Il faut que le terme Homme Intègre qui caractérise le Burkinabè soit une réalité vécue ici en Côte d’Ivoire», a-t-il martelé. Avant de plaider auprès du président du Conseil national du Patronat Burkinabè pour un accompagnement du nouveau-né. «Nous fondons un grand espoir sur ce que vous pouvez apporter à notre structure. Nous avons besoin de vos conseils et de vos orientations pour l’aller de l’avant», a plaidé M. Ouédraogo.

A la suite du président du Coebci, Appolinaire Ouédraogo a salué la prise de conscience qui a prévalu à la création du Conseil des opérateurs économiques burkinabè en Côte d’Ivoire. «Je vous encourage dans ce que vous faites. Le bonheur est au bout de la souffrance. Le patronat burkinabè sera à vos côtés pour vous soutenir», a-t-il promis.

La rencontre qui s’est tenue à l’hôtel Pullman au Plateau, a permis aux membres des deux délégations d’échanger et de se donner les conseils utiles en vue de consolider le Conseil des opérateurs économiques burkinabè en Côte d’Ivoire.

Jean François Fall

Articles connexes

Leave a comment