@Informateur.info- On en sait un peu plus sur l’attaque à l’arme lourde de la base militaire d’Anyama N’dotré (au Nord d’Abidjan), dans la nuit de mardi à mercredi, qui a coûté la vie à trois assaillants et fait deux blessés dont un soldat ivoirien.

A l’issue des échanges de tirs entre les assaillants et les soldats de faction au camp militaire, de nombreux matériels dont des documents administratifs (passeport, carte d’didentité, permis de conduire, contrat de l’opération…) ont été saisis sur les assaillants abattus lors des combats.

Ces documents identifient les assaillants comme étant de nationalité libérienne âgés, respectivement, de 43 et 46 ans. Sur eux, des contrats écrits en anglais, pour des combats en Côte d’Ivoire d’une durée de trois ans, ont été trouvés.

Et chaque combattant, selon les termes du contrat, devrait empocher la somme de 5000 dollars US, soit un peu plus de 2.720.000 FCFA.

Geneviève MADINA