PUBLICITE


Le président ivoirien Alassane Ouattara a reçu ce vendredi 23 juin 2017, au palais de la Présidence de la République, l’Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne en Côte d’Ivoire, Claus Bernard Auer, qui est au terme de sa mission sur le sol ivoirien.

Après un long entretien avec le président ivoirien,  l’Ambassadeur Claus Bernard Auer, a affirmé devant la presse qu’il quitte la Côte d’Ivoire avec un « profond sentiment de gratitude et de bonheur ».  Le diplomate allemand,  a également ajouté, que son séjour de trois ans dans ce pays, lui a permis d’assister aux progrès économiques, démocratiques mais aussi sociaux réalisés par le régime en place. Il a également tenu à exprimer la grande fierté  de son pays (l’Allemagne) pour son soutien et sa contribution dans le processus d’émergence de la Côte d’Ivoire, à l’horizon 2020 comme le souhaitent les dirigeants actuels.

Par ailleurs, Claus Bernard Auer, a profité de l’occasion pour indiquer que le bilan des trois années passées en Côte d’Ivoire, est mitigé. En effet, il dit avoir passé de « grands moments de bonheur » dans le pays. Les moments tels que ses visites dans les écoles du pays où près de 250.000 élèves apprennent l’Allemand ; ainsi que le constat fait de la participation des populations à l’enracinement de la démocratie. Mais, il a également été touché par l’attaque survenue le 13 mars 2016, sur une plage, dans la ville touristique de Grand Bassam, qui avait fait dix-neuf morts, dont des ressortissants de pays européens. Un jour qui constitue selon lui, un jour sombre dans  ses trois années passées dans ce beau pays, qu’est la Côte d’Ivoire.

Comme mots de fin, le diplomate allemand, Claus Bernard Auer, a fait part de ses profonds sentiments de «reconnaissance» envers le peuple ivoirien et le président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, tout en précisant qu’il compte revenir dans ce beau pays, qui l’a bien accueilli.

Georges Kouamé

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment