PUBLICITE


@LGP- Le gouvernement a décidé de la suspension de la mise en vente des stocks du vin «Château de France» disponibles auprès des grossistes, demi-grossistes et détaillants jusqu’à ce que leur conformité aux normes soit prouvée. Il en est de même de toute campagne et spots publicitaires relatifs aux produits des entreprises incriminées, à savoir MIB et MIBEM, ainsi que la suspension des activités desdites sociétés, jusqu’à leur mise en conformité aux normes en vigueur en matière d’hygiène et de fabrication du secteur.

Ces décisions ont été prises en conseil des ministres du mercredi 16 janvier 2019. Selon le ministre Sidi Tiémoko Touré, porte-parole du gouvernement, c’est suite à la diffusion d’une vidéo relatant les conditions insalubres de production de vin, que des investigations ont permis d’épingler les sociétés MIB et MIBEM sises à la zone industrielle de Koumassi, spécialisées dans le reconditionnement du vin importé en vrac sous le nom commercial «Château de France».

Par ailleurs, le Conseil a instruit le ministre du commerce, de l’industrie et de la promotion des PME et l’ensemble des ministres concernés, à l’effet de procéder à des opérations de contrôle et à des inspections des usines de fabrication de produits alimentaires et de prendre les dispositions réglementaires pour la mise en place de plans de maitrise sanitaire au sein des entreprises agro-alimentaires.

 

Yannick KOBO

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment