PUBLICITE


@Informateur.info- En attente d’être reformé depuis la réélection d’Eddie Komboïgo en mai 2018 à la tête du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), le bureau de la section de ce parti en Côte d’Ivoire pourrait bientôt avoir un nouveau Secrétaire Général.

Si l’on ignore encore pour l’heure qui pourrait prendre la tête de cette section en Côte d’Ivoire, on sait en revanche que des tractations sont en cours depuis quelques mois en vue de remplacer l’actuel Secrétaire Général, Ada Dramane Sawadogo, dont les charges professionnelles ne permettent plus d’animer efficacement le parti sur les bords de la lagune ébrié.

L’une des sections des partis politiques burkinabè représentés en Côte d’Ivoire les plus dynamiques, le CDP a perdu de son entrain et sans doute de nombreux militants depuis la chute de Blaise Compaoré. Alors que l’on s’attendait à une réorganisation diligente de cette section ivoirienne où vit à la fois son fondateur, Blaise Compaoré en exil et la plus forte communauté burkinabè de l’extérieur,  la nouvelle direction du parti ne semble pas prendre la mesure des enjeux.

Aucune stratégie, aucune organisation des militants n’a encore été définie alors même que des missions d’établissements des documents de votation pour la présidentielle de 2020 au profit de la diaspora burkinabè sont lancées. Ne dit-on pas que qui veut aller loin ménage sa monture.

Dalima Dahoué

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment