@Informateur.info- Comme nous l’annoncions jeudi dernier, la section ivoirienne du Congrès pour la démocratie et le progrès (Cdp-ci) a procédé, le samedi 29 juin 2019 au centre culturel d’Abobo, à une restructuration de son bureau politique qui est passé à 70 membres.

En l’absence de son Secrétaire Général, Dramane Sawadogo, El Hadj Kindo Issaka, membre du bureau national, a présenté la nomenclature du nouveau bureau dont l’une des innovations majeures est la création de 2 postes d’adjoints au Secrétariat. Ainsi donc, Dramane Sawadogo s’est vu flanquer de deux Secrétaires généraux adjoints. Il s’agit de El Hadj Kindo Issaka lui-même et de Moussa Ouédraogo. Le nouveau bureau qui se veut une équipe commando a été investi de la mission de la remobilisation des militants et sympathisants du parti sur l’ensemble du territoire ivoirien.

Mais avant  l’annonce de la composition du bureau, Kindo Issaka a indiqué que l’insurrection populaire des 30  et 31 Octobre 2014 qui a causé la chute  du pouvoir d’Etat du président Blaise Compaoré, a plongé la Section CDP/CI dans une léthargie totale. «Du coup, notre parti le CDP a été frappé de suspension sous la transition (…) Des cadres, y compris le président du parti sont poursuivis en justice et d’autres mis aux arrêts. Ainsi, la liquidation du parti, le Congrès pour la Démocratie et le Progrès était  programmée», a tenu à rappeler Kindo Issaka. Mais pour lui, «la perte du pouvoir n’est pas une fatalité quand on sait prendre les dispositions idoines pour y revenir aux affaires».

Kindo Issaka qui n’a pas manqué de rendre un vibrant hommage à Blaise Compaoré et au président Eddie Komboigo a déclaré que le CDP ambitionne de reconquérir le pouvoir d’Etat en 2020. «La nuit à beau durer, il fera jour et le soleil se lèvera. Et bien, le soleil du CDP s’est levé et brillera», a-t-il promis.

Dalima DAHOUE

Articles connexes

Leave a comment