@informateur.info- La toile s’était enflammée mercredi après-midi après qu’une fausse rumeur ait envahi la capitale économique ivoirienne, annonçant la ‘’mort’’ du Colonel Issiaka Ouattara dit Wattao.

Après divers recoupements auprès des proches et fidèles de l’officier supérieur des Forces armées de Côte d’Ivoire (FACI), promu, le même jour, Colonel-Major (ironie du sort), ‘’ le colonel retrouve peu à peu sa santé’’, contrairement à l’état dans ‘’lequel il était lors de son évacuation vers le Maroc puis les Etats-Unis où il se trouve aux côtés de son épouse et de ses enfants’’ rassurent-ils, insistant que ‘’Wattao n’est certes pas immortel mais il est, encore, bien vivant’’.

Selon l’un de ses fidèles, l’ancien chef de guerre ‘’joint au téléphone via le numéro de son épouse en a ri et a même ironisé en disant qu’il reviendra avec des couronnes pour les colporteurs de fausses informations’’.

Sur la nature du mal qui ronge le désormais Colonel-major Issiaka Ouattara, nos sources écartent, formellement, la thèse de l’empoisonnement. ‘’Le patron n’est pas du genre à sauter sur n’importe quel plat partout où il va et il ne s’attable pas n’importe où’’, confie un sous-officier dans le cercle de sécurité de l’officier supérieur. Toutefois, il admet que ‘’comme tout le monde, fatigué, le corps du patron peut prendre un coup surtout que depuis quelque temps, il se plaignait d’une fatigue’’.

En définitive, Wattao, quoique affaibli, se ‘’porte de mieux à mieux aujourd’hui’’, ajoute une source politique proche du militaire, évoquant une complication d’une pathogène mal soignée. Sans plus.

Geneviève MADINA