@Informateur.info- Une cérémonie d’hommage aux 14 soldats de l’armée ivoirienne tués, le 11 juin, dans l’attaque terroriste de Kafolo au nord du pays a été organisée, jeudi, à l’Etat-major général des Armées, au Plateau, en présence du chef de l’Etat, Alassane Ouattara.

La cérémonie marquée par la remise de distinctions à titre posthume aux soldats tombés au champ d’honneur, l’oraison funèbre des Forces Armées, la remise du Drapeau national aux familles des victimes et la pose d’une gerbe de fleurs au Monument aux Morts par le Président de la République, Alassane Ouattara, chef Suprême des Armées, a été l’occasion pour la Nation de saluer “le courage et le sacrifice” des 14 soldats, dans la défense de l’intégrité du territoire national.

Dans son oraison funèbre, le Général Dem Aly Justin, Chef d’Etat-Major de l’Armée de Terre, au nom des Forces Armées de Côte d’Ivoire, a salué la mémoire, le courage et l’engagement de ces militaires qui ont payé de leurs vies dans leur ‘farouche détermination” à défendre la patrie.

Pour le Général Dem, ces frères d’Arme tombés ”sans bruit, sans cris”, à Kafolo, sont morts en ”Héros”, les armes à la main, face à la barbarie qu’aucune cause ne saurait justifier. C’est pourquoi, selon lui, la Nation reconnaissante n’oubliera jamais, “ces dignes fils’ qui sont morts pour la défense de la Patrie et qui ont assumé leurs missions au sein de l’Armée avec “détermination, humilité, rigueur, loyauté et un dévouement sans faille”.

Geneviève Madina