Informateur.info- Le coup de force opéré par les militaires du régiment de sécurité présidentiel (RSP) ouvre de nouveaux espoirs pour la diaspora burkinabé. Le Collectif des associations et mouvements de jeunesse burkinabé (Camjb-ci), le plus important mouvement de jeunesse burkinabé en Côte d’Ivoire a appelé ses partisans à prendre d’assaut les locaux du Consulat Général d’Abidjan ce jeudi matin pour exiger la fermeture de la chancellerie. Sous le coup de 10 heures, ce matin, ces derniers ont procédé à la fermeture des locaux  du Consul. Le personnel a été contraint de rentrer à la maison. A travers cette action, la jeunesse de la diaspora en Côte d’Ivoire entend marquer son soutien aux militaires mais en exigeant en retour la prise en compte de la diaspora dans le nouveau processus qui se mettra en place.

CamjbciLe Camjb-ci, faut-il le rappeler, étaient en pleine campagne depuis février dernier contre l’exclusion de la diaspora burkinabé du vote d’octobre prochain. Ils ont même failli, dans leur hargne lyncher l’ex-ministre de l’administration et de sécurité Auguste Dénise Barry, en mission d’explication du report du vote de la diaspora courant mars dernier. Ce mouvement voit donc dans la rectification et la restauration de la démocratie qui s’annoncent avec les militaires une aubaine de faire triompher les aspirations de la diaspora.

Dalima Dahoué, Informateur.info