@Informateur.info- Répondant à l’appel de l’opposition et de la société civile pour une marche pacifique de protestation contre la candidature du Président Alassane Ouattara pour un 3è mandat, Anne-Marie Bonifon, coordinatrice générale du GPS de Guillaume Soro et quatre autres femmes ont été interpellées, jeudi, à Cocody.

Selon l’entourage de la collaboratrice de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, Mme Bonifon et ses camarades ont été embarquées dans un cargo de la police aux environs de 11h GMT (et heures locales) pour une destination inconnue.

Depuis les premières heures de la journée, des manifestations sont signalées dans plusieurs communes de la capitale économique ivoirienne ainsi que dans certaines villes de l’intérieur du pays. Où les manifestants ont érigé des barricades sur les principales voies qu’ils ont obstruées avec des pneus et autres objets calcinés. A la mi- journée, l’autoroute du Nord était fermée à la circulation à 150 km de Yamoussoukro, la capitale politique et administrative. A Daoukro, la ville natale de l’opposant Henri Konan Bédié, ex-chef de l’État, candidat à l’élection présidentielle du 31 octobre, en ébullition depuis lundi, les manifestations ont pris, dit-on, des allures guerrières entre partisans de la candidature de M. Ouattara et les opposants.

Dans les localités de Lakota, Bonoua, Gagnoa…, des affrontements entre forces de l’ordre et manifestants sont également signalés.

Selon les autorités ivoiriennes, les organisateurs n’ayant pas reçu “d’autorisation”, cette marche restait “interdite”.

Geneviève MADINA