@Informateur.info- Une semaine après sa démission du perchoir, Guillaume Kigbafori Soro a mis en place un comité politique (CP) dont il a signé l’acte fondateur, ce vendredi 15 février 2019. C’était au cours d’une conférence de presse qui a eu pour cadre sa résidence de Marcory. Porte-parole du CP, Messou Kouablan a expliqué que ce Comité se veut un cadre de réflexion et de participation au débat politique. Dans l’énoncé de l’acte fondateur du Comité politique, il est précisé que les membres sont choisis et nommés par Guillaume Soro.

A l’occasion de cette conférence, l’ex-président de l’Assemblée nationale s’est prêté aux questions des journalistes. Pour Guillaume Soro c’est à tort qu’on lui prête d’être marxiste. «Je ne suis pas marxiste. Le comité politique n’est pas non plus marxiste. Je suis démocrate. (…). Il ne faut pas confondre les alliances conjoncturelles et les postures idéologiques des uns et des autres», a-t-il précisé.

Précisant sa pensée quand il a eu à affirmer qu’il n’est plus astreint au droit de réserve, Guillaume Soro a indiqué que cela ne signifiait pas qu’il avait des secrets d’Etat à révéler. «Cela signifie que je peux aujourd’hui diriger un comité politique», a-t-il lâché.

Dalima Daouhé