@Informateur.info- L’ex-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire a désormais le pied à l’étrier. Il a obtenu,  ce mercredi 08 mai, jour commémoratif de son anniversaire, les 800.000 signatures qu’il réclamait pour se porter candidat à la présidentielle de 2020. Homme de parole qu’il est, Guillaume Soro ne peut donc plus désormais reculer devant l’appel clairement exprimé d’une frange du peuple ivoirien qui souhaite le voir  occuper la fonction présidentielle en Côte d’Ivoire.

En attendant sa réaction officielle à ce premier challenge qu’il vient de relever dans la course à la présidentielle de 2020, le natif de Kofiplé rencontre vendredi prochain à Katiola son «état-major». Nul doute que cette rencontre officielle, premier du genre à se tenir loin de la capitale économique, sera une opportunité pour le futur candidat de donner les orientations et les instructions pour occuper davantage le terrain.

De fait, la déclaration de candidature de Guillaume Soro ne sera qu’une formalité dans la mesure ou le Raci l’a déjà appelé à libérer les Ivoiriens, en se portant candidat.

Pour rappel, Guillaume Soro  convoque à Katiola le vendredi prochain à 11h30, les présidents du Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI), du Mouvement pour la promotion des valeurs nouvelles en Côte d’Ivoire (MVCI), de  l’alliance nationale pour le changement (ANC) et le porte-parole de la coordination des mouvements et associations de soutien (CMA-GSK).

Dalima Dahoué