@Informateur.info- En accord avec les autorités ivoiriennes, l’Ambassade de France en Côte d’Ivoire aura organisé depuis la fermeture des frontières, en mars dernier, pour cause du Coronavirus, 15 vols humanitaires vers le vieux continent. Le 15é vol, faut-il le préciser, est prévu le 2 juillet prochain. C’est ce que révèle une note de l’ambassade adressée aux ressortissants français établis en Côte d’Ivoire.

Les rotations des 15 vols organisés par la France auront permis à 2.900 français et 550 citoyens européens qui souhaitaient retourner au bercail, de rentrer chez eux. «Celles-ci nous auront permis d’assister les plus vulnérables d’entre nous et les messages de remerciements que nous avons reçus témoignent de l’utilité du travail accompli», précise la note signée par l’Ambassadeur Gilles Huberson.

A(re)lire Chine-Europe: La guerre des intérêts en Afrique autour du Covid-19

Reconnaissant le fait que ce travail accompli l’a été grâce à la compréhension et à l’accord des autorités ivoiriennes, Gilles Huberson a réitéré ses «sincères remerciements au Gouvernement ivoirien, qui, malgré la lutte qu’il a engagée avec détermination contre le COVID-19, a accepté d’écouter les contraintes des communautés étrangères et notamment française. Dans cet esprit, je souhaite tout particulièrement saluer les Ministres des affaires étrangères et des transports ainsi que leurs services».

Au titre des remerciements, le diplomate a inscrit  à ce tableau, le directeur régional d’Air France et ses collègues, à Abidjan et à Paris, le Consul général et son équipe, et les chefs de service, et leurs collègues de l’ambassade.

A(relire) Covid-19: Europe, terre d’Asile victime comme l’Afrique de la pandémie

«Comme vous le savez, la Côte d’Ivoire a décidé de l’ouverture des vols internationaux à compter du 1er juillet prochain. Cette décision va notamment permettre l’augmentation du nombre de rotations aériennes entre la France et la Côte d’Ivoire. Je sais que cette mesure était très attendue par beaucoup d’entre vous, et plus particulièrement en cette période de l’année», mentionne la note ; qui précise, cependant que «Désormais, la décision des autorités ivoiriennes implique que l’achat de places sur les vols commerciaux sera réalisé directement auprès des compagnies aériennes et des agences de voyage…»

Jean François FALL