@Informateur.info- En prélude au 9è Sommet du Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso prévu pour le mardi 27 juillet à Abidjan et pour sa 5è édition, la Convergence des Peuples pour la promotion du Traité d’Amitié et de Coopération (COPTAC), une structure célébrant la coopération entre les deux pays, offre aux participants un magazine denommé “COPTAC Mag” qui sortira le lundi 26 juillet.

Entièrement édité en quadrichromie sous la direction de LebelEditions, “COPTAC Mag” se veut le creuset de la “célébration du Traité d’Amitié et de Coopération ivoirio-burkinabè” comme mis en exergue par la première de couverture de ce magazine de 16 pages.

A l’intérieur, on y découvre l’adresse du président de la COPTAC créée en janvier 2016, Désiré Yaméogo, selon qui sa structure est “le bras civil du TAC” qui a pour vocation de “promouvoir la coopération” entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire .

COPTAC Mag fait, également, la part belle aux lauréats de cette 5è édition du COPTAC, des personnalité ivoiriennes et burkinabè qui œuvrent pour le renforcement des peuples de ces deux pays. Ainsi, on y découvre comment le ministre ivoirien en charge de la Diaspora et de l’intégration africaine, Alcide Djédjé, “un diplomate chevronné” s’est imposé au Président Alassane Ouattara “non pour ses beaux yeux encore moins par affinité mais par sa valeur intrinsèque”, lit-on. À côté du diplomate, le magazine fait une lucarne au Dr Marie-Paule Kodjo, présidente de l’ONG Playdoo-Côte d’Ivoire; une “activiste émérite des droits de la femme”, apprécie le Magazine COPTAC.

Également, sont nominés, entre autres le ministre d’Etat ivoirien, ministre de la Défense Téné Birahima Ouattara symbolisant “l’efficacité dans l’action”, à qui la présente édition a décerné le “Super Grand Prix du TAC”, la ministre de la Solidarité et de la lutte contre la pauvreté, Myss Belmonde Dogo, son collègue du commerce Souleymane Diarrassouba ou Coulibaly Yamoussa, Pdg de challenge immobilier international (Chim-Inter).

Côté burkinabè, COPTAC Mag met en lumière les actions de Madi Ouédraogo, “le pionnier du système de transfert d’argent”, de Danielle Lidégoué épouse Cissé qui est “sur les traces de la Mère Théresa”, du ministre des Affaires étrangères Alpha Barry aux “5 galons pour 5 éditions” du TAC ainsi que Abdoulaye Barro, Directeur général de TCY.

Au total une trentaine de lauréats ivoiriens et burkinabè que le magazine amène ses lecteurs à découvrir dans leur domaine d’activité respectif. Une belle brochette! COPTAC Mag fait aussi un clin d’œil aux lauréats de la dernière édition. Bien coloré et illustré, le magazine sera le compagnon idéal que tous les partisans aux travaux du 9è TAC doivent avoir entre les mains dès lundi 26 juillet 2021. Bonne lecture!

Charlène ADJOVI