Informateur.info- La plaisanterie a assez duré, semble résumer la note d’interdiction de la marche que projetait, ce jeudi 22 octobre 2015, le président du parti Liberté et démocratie pour la République (Lider), le Pr Mamadou Koulibaly. En effet, après avoir annoncé son retrait de la course à la présidentielle- dénonçant des conditions peu crédibles de son organisation- Mamadou Koulibaly a saisi la préfecture d’Abidjan à l’effet d’une autorisation d’une marche de protestation dans la commune du Plateau. Une requête jugée «irrecevable» par l’autorité préfectorale qui évoque des risques de perturbation de la campagne des autres candidats en lice. La marche a donc été purement et simplement interdite. Elle n’aura donc pas lieu, ni ce jour, ni avant la date du 25 octobre où les autorités militaires et policières disent avoir pris toutes les dispositions pour garantir sur l’ensemble du territoire national une élection apaisée.

Dalima Dahoué