@Informateur.info- Décédé le mercredi 10 mars en Allemagne des suites d’un cancer fulgurant, la dépouille du Premier ministre Hamed Bakayoko est arrivée, ce samedi 13 mars, à Abidjan où le Grumman présidentiel transportant le corps de l’illustre défunt a atterri à l’aéroport international Félix Houphouet-Boigny de Port-Bouët à 15h 45 (heures locales et GMT).

Au bas de l’échelle de coupée, le Président de la République, Alassane Ouattara, son épouse et le Premier ministre par intérim, Patrick Acchi ainsi que des membres de la famille, ont accueilli la veuve Yolande Bakayoko à sa descente de l’avion. La douleur était intenable.

Sous les chapiteaux dressés à l’esplanade du pavillon présidentiel où ont pris place les membres du gouvernement, de nombreuses personnalités administratives et politiques, des diplomates…, les visages étaient graves.

C’est dans cette atmosphère lourde que l’Imam Traoré a dit une prière pour le repos de l’âme de l’ex-Premier ministre Hamed Bakayoko. Les honneurs militaires rendus au défunt, le cortège funèbre s’est ébranlé vers Ivosep Treichville pour la conservation du corps avant les cérémonies d’obsèques qui débuteront lundi à Abidjan avant le transfert du corps, jeudi, à Séguéla, sa ville natale où l’inhumation aura lieu, le lendemain vendredi, dans l’intimité familiale.

Pour rappel un deuil national de huit jours couvrant la période du 12 au 19 mars a été décrété, au cours de laquelle le drapeau d’Etat sera mis en berne à travers le pays et dans les ambassades ivoiriennes.

Alfred SIRIMA