@Informateur.info- En ce mois de Décembre 2019, le gouvernement a décidé l’interdiction de toute manifestation publique à caractère politique jusqu’à début Janvier 2020. Il est impossible de ne pas y voir une mesure dirigée contre les seuls Partis et ONG de l’Opposition, qui ont dû renoncer à un important meeting annoncé de longue date.

L’on n’a d’ailleurs pas besoin de chercher des preuves, puisqu’au quotidien, les Journaux télévisés et tous les Médias rendent compte de cérémonies et manifestations à la gloire du RHDP et de ses Leaders pour assurer sa victoire aux élections générales de 2020.

C’est une grave atteinte à la Démocratie et aux Droits de l’homme consacrés par la Constitution.

Le Procureur de la République vient de tenir une conférence de presse pour informer tout le pays de l’existence de preuves d’une volonté d’atteinte a la sureté de l’Etat justifiant l’émission d’un mandat d’arrêt international a l’encontre de l’une des premières figures politiques du pays.

Les Juristes ont relevé, dans la procédure, de graves atteintes aux règles de droit et à la Constitution ; Ce qui a amené tous les Ivoiriens à déplorer L’image négative que cette affaire, dès son entame, donne de notre pays pourtant officiellement sourcilleux de se prévaloir d’une gouvernance aussi irréprochable qu’exemplaire.

D’ailleurs, en ce siècle, un pays où un coup d’état peut se penser et s’envisager et entreprendre peut il prétendre s’asseoir à la table de la démocratie et du développement ?

Le Peuple Ivoirien ne comprend d’ailleurs pas pourquoi dans ses épreuves, sa petite et fragile sérénité de fin d’année devrait être brutalement ébranlée par l’épilogue d’une crise des crises dans la crise annoncée de longue date, et qui n’est que la énième illustration de ce que le Grand Protagoniste héberge en son organisme un suc qui le condamne inéluctablement à s’acharner à humilier et à détruire tous ceux qui auront fait route avec lui.

Le Peuple Ivoirien se contentera de relever que le combat organique touchera bientôt à sa fin faute de combattants, et c’est la Loi d’airain des scorpions qui va faire force et ainsi délivrer le pays et ses populations.

Le Mouvement des Forces d’Avenir joint sa voix à celles de tous les partis politiques et organisations de la société civile qui ont exigé qu’il soit mis un terme a la dangereuse dérive autoritaire qui prend force, et que la Côte d’Ivoire redevienne, un Etat de droit.

Tout d’abord en élargissant tous les élus et toutes les personnes arrêtées et incarcérées en rapport avec cette affaire de coup d’état en commençant par arrêter toutes les poursuites.

Pour terminer, le Mouvement des Forces d’Avenir, comme la quasi-totalité des Ivoiriens, tout en exprimant sa reconnaissance au pouvoir RHDP pour les étrennes, dons et même cérémonies festives distribuées à profusion pour faire oublier les rigueurs du quotidien, souhaiterait voir le Chef de l’Etat faire à l’endroit des Ivoiriens le grand geste de bonne année 2020 qui consisterait, tout simplement, à ce que le pays ne compte plus de prisonniers politiques, qu’il n’ait plus de leaders politiques en exil forcé, et que toutes les filles et fils de notre pays s’y retrouvent dans la fraternité et la réconciliation.

Bonne année 2020 à la Côte d’Ivoire et que Dieu la bénisse !

FAIT A ABIDJAN LE 29 DECEMBRE 2019

Le Président du MFA

KOBENA ANAKY