@Informateur.info- La médaille des Forces Armées a été remise par le Général de Division Lassina Doumbia, Chef d’Etat-Major Général des Armées au cours d’une cérémonie organisée, vendredi, à la place d’armes Général Ouattara Thomas D’Aquin au camp Gallieni à 619 personnels militaires de l’armée ivoirienne.

Au total, ce sont 120 militaires de l’armée de terre, 78 de l’armée de l’air, 98 de la marine nationale, 50 des Forces spéciales et 284 des unités rattachées à l’Etat-Major Général des Armées et des écoles et centres de formation, qui se sont vus décerner la médaille des Forces Armées. Ces soldats issus de la 1ère Région militaire (Abidjan), selon le général Lassina Doumbia se sont distingués dans leur carrière par leur courage, leur audace et leur sens du devoir.

‘’ Je mesure avec vous le chemin parcouru au cours de cette année 2019. Vous aviez su fait preuve de tempérance quand cela était nécessaire, d’engagement quand cela était indispensable, de détermination quand cela vous était exigé (…) a indiqué le général de Division Lassina Doumbia soulignant que la volonté de l’armée ‘’d’agir pour qu’ensemble nous soyons fiers d’être des soldats et que la Nation soit fière de nous, doit grandir, doit prospérer. C’est à ce prix que nous pourrons facilement surmonter les défis à venir, à savoir la préservation de notre pays de toute infiltration terroriste et la sécurisation des activités électorales de l’année 2020’’.

Le Colonel-Major Bléoué Ehui Roger, Sous-Chef d’Etat-major de l’Armée de l’air et porte-parole des récipiendaires s’est dit heureux d’être reconnu par les autorités. ‘’Cette reconnaissance a été pendant longtemps un rêve pour de nombreux militaires qui, malheureusement, ont fini leur carrière sans jamais arborer une distinction (…). Cette insuffisance est maintenant comblée ’’, s’est-il réjoui.

‘’ Ceci nous motive à nous engager devant les nouvelles menaces sécuritaires et à défendre davantage notre patrie. Je vous exhorte donc toujours et sans cesse, à faire votre devoir, du mieux que vous le pouvez car le pays que nous servons, saura le moment opportun reconnaître nos actes et les sanctionner’’, a ajouté le colonel major Bléoué à l’endroit de ses co-récipiendaires en présence de leurs familles.

Geneviève MADINA