PUBLICITE


@Informateur.info- «Les permis de conduire burkinabè ne pourront plus être échangés en France à compter du 1er septembre 2019». Cette décision émane du ministère français de l’Europe et des affaires étrangères.

En effet, dans une note en date du 17 juin 2019, l’ambassade du Burkina Faso en France a été informée qu’en raison de l’harmonisation européenne en matière de conditions de délivrance de permis de conduire, la France a procédé à la réforme de son dispositif d’échange de permis de conduire étrangers.

«Toutefois, les permis de conduire burkinabè régulièrement délivrés, resteront reconnus en France, tant qu’ils sont accompagnés d’une traduction en français, ou d’un permis de conduire international, pour une durée d’un an, à partir de l’établissement en France de leur titulaire», précise la note.

Yannick KOBO

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment