Depuis près de trois ans, notre structure fait l’objet d’un acharnement médiatique de la part  d’une certaine presse qui publie de façon massive, des contrevérités et des informations tronquées sur les activités de notre société. Une attitude qui s’apparente à une véritable campagne de désinformation et d’intoxication de nos concitoyens.

La goûte d’eau qui a fait déborder le vase, est un article d’un bihebdomadaire de la place. Article intitulé « Comment Gaoussou TOURE installe la chienlit…Cartes grises : Du gratuit au payant avec Quipux… » ? Dans lequel il est fait à plusieurs reprises allusions à « QUIPUX ».

Nous avons donc décidé de rompre le silence que nous avons gardé jusqu’à présent, à la suite de cet article qui contient une fois de plus et une fois de trop, des affirmations gratuites et des allégations mensongères.

Nous faisons par conséquent, la présente mise au point en vue de porter la juste information aux lecteurs ainsi qu’à l’ensemble de nos concitoyens.

1- Sur les activités de QUIPUX Afrique

QUIPUX  Afrique S.A est une entreprise privée de droit ivoirien au capital d’un milliard (1.000.000.000) de FCFA, à participation financière de l’Etat de Côte d’Ivoire, titulaire d’une convention de concession signée avec l’Etat de Côte d’Ivoire pour la CONCEPTION, l’INGENIERIE, le FINANCEMENT, la MISE EN PLACE ET L’EXPLOITATION D’UN SYSTEME DE GESTION INTEGREE qui regroupe les activités du secteur des transports terrestres en Côte d’Ivoire.

Ce système vise entres autres à l’implémentation de solutions technologiques innovantes permettant la réalisation dans des conditions dignes, fiables, sûres et modernes de toutes les démarches administratives en relation avec le transport routier.

Ce système a comme point de mire, la mise en place d’une base de données unique à partir d’un dispositif moderne d’édition de titres de transport sécurisés.

A ce jour, ce système de gestion intégrée a permis :

  • l’implantation de 21 centres de gestion modernes bâtis sur la base de standards internationaux et répartis sur l’ensemble du territoire national, améliorant ainsi de façon significative l’accès au service public par nos compatriotes. L’objectif étant de mettre en place au final 31 CENTRES ;
  • le maintien et la création de 520 emplois directs et 1200 indirectes occupés par de jeunes ivoiriens ;
  • la sécurisation des recettes de l’Etat à travers des paiements effectués par les usagers, exclusivement sur la plateforme bancaire ou par le biais de la technologie MOBILE MONEY;
  • la mise en place d’une base de données unique, fiable et centralisée, qui offre à l’Etat des données statistiques en temps réel, et les leviers nécessaires à l’impulsion de la modernisation et de la professionnalisation du secteur des transports ;
  • La mise en place d’un Centre de Contrôle Opérationnel permettant une coordination efficace mais surtout, le renforcement du dispositif de sécurisation des processus aboutissant à l’édition des titres de transports.

Aujourd’hui, nous pouvons sans nous tromper affirmer que l’administration des transports de notre pays est l’une des rares en Afrique Subsaharienne à disposer d’une plateforme de cette qualité et de cette amplitude. Le modèle ivoirien de gestion intégrée est apprécié de plusieurs pays de la sous-région qui viennent s’en inspirer et reconnu pour être efficace et innovant par les institutions internationales.

2- Sur le titre, « cartes grises, du gratuit au payant avec Quipux »

Contrairement à ce que l’on veut faire croire à nos concitoyens, l’insertion de « Quipux » dans le dispositif de traitement des dossiers d’immatriculations, au sein du guichet unique automobile n’a entrainé aucun changement de prix et donc aucun coût additionnel dans la tarification qui était antérieurement appliquée aux usagers. Les tarifs sont restés les mêmes !!!

D’où vient donc que pour les cartes grises, la Côte d’Ivoire est passée du gratuit au payant avec Quipux ?

3- Sur les Guichets Uniques de Bouaké et de Korhogo

Il convient de rappeler que les activités de ces Guichets Uniques Automobiles (Bouaké et Korhogo) ont été suspendues depuis 2015 par décision du Ministère des Transports, entrainant de facto la suspension des activités de Quipux Afrique au sein de ces Guichets Uniques Automobiles.

D’où vient-il donc que l’on puisse alléguer que les usagers de ces Guichets Uniques Automobiles «trainent le pas » du fait d’une prétendue nouvelle tarification pour les cartes grises?

Comment est-ce possible que des usagés trainent le pas pour se rendre à des guichets qui n’existent plus ? Si ce n’est la volonté manifeste de certaines personnes mauvaises perdantes, qui, tapis dans l’ombre, tentent de discréditer par tous moyens, y compris la désinformation, le mensonge, la diffamation gratuite, l’intoxication, une entreprise ivoirienne, animée par de jeunes ivoiriens.

Une entreprise qui vient de recevoir en Zambie, le prix africain de l’innovation technologique pour ses solutions innovantes en matière de production et de sécurisation des titres de transports en Côte d’Ivoire.

Pour finir, nous invitons les journalistes qui publient des articles sur notre structure, à se conformer dorénavant aux règles d’éthique et de déontologie régissant l’exercice de leur  Noble profession, en procédant à un minimum de vérification par tous les moyens légaux, des informations avant publication. Nos portes leur sont grandement ouvertes à cet effet.

LA DIRECTION GENERALE DE QUIPUX AFRIQUE