@Informateur.info- La Plateforme Effort de Paix (PEP) a choisi la localité de Samo (70 km au Sud-Est) sur l’axe Abidjan-Bonoua, pour la première étape de son périple en faveur du vivre ensemble et de la paix, le samedi 19 septembre prochain.

L’information a été livrée, mardi lors d’une conférence de presse animée par le président de ce mouvement, Hamed Savadogo qui avait à ses côtés, Alexis Bazié, Coordonnateur, Mme Ramdé Marie, Vice-Présidente et Zabré Massémadou, Secrétaire Général.

Pour le conférencier, cette tournée qui conduira, successivement, la PEP à Divo, Gagnoa, Soubré, Daloa, Duekoué, Bouaké, Yamoussoukro, Abidjan Nord et Abidjan Sud, dans la période du 19 septembre au 11 octobre 2020, vise à promouvoir le vivre ensemble entre la diaspora burkinabè en Côte d’Ivoire et les Ivoiriens.

“Nous voulons à travers ces tournées, sensibiliser la communauté burkinabè à se départir des débats politiques ivoiriens et à être des apôtres de la paix dans les localités où ils vivent et font leurs affaires”, a indiqué M. Savadogo qui a profité de l’occasion pour rappeler la génèse des relations séculaires entre la Côte d’Ivoire, leur pays d’accueil et le Burkina Faso, la mère patrie.

Pour sa part, le secrétaire général Zabré Massémadou a insisté sur les liens forts entre les peuples des deux pays considérés comme des “frères siamois”, rappelant, également, que le dernier “Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) témoigne des liens de fraternité, du vivre ensemble et de la sécurisation des biens et des personnes’’ des deux pays.

Alfred SIRIMA