@Informateur.info- Depuis mardi, le Comité de normalisation de la Fédération ivoirienne de football (Cn-Fif) et sa présidente Mariam Dao Gabala se concertent avec les acteurs de cette discipline sportive phare du pays, notamment, les dirigeants de clubs.

Ce sont les clubs de la Ligue 1 qui ont ouvert, mardi, les consultations avec Dao Gabala et son équipe. Selon le programme établi, l’AS Tanda, l’Asec Mimosas, le Sporting de Gagnoa, l’Africa Sports d’Abidjan, le Racing Club d’Abidjan, Bouaké FC et la Société omnisports de l’Armée (SOA) ont, successivement, été écoutés par le Cn-Fif dans leur approche de la reprise de la Ligue 1.

Ce mercredi, les auditions se poursuivent avec les sept autres clubs de la Ligue 1, notamment, dans l’ordre, l’Afad, l’Asi d’Abengourou, le Wac, l’Usc Bassam, le FC San-Pedro, Issia Wazy et Sol FC d’Abobo. Puis suivront, les 24 clubs de la Ligue 2 auxquels trois jours seront consacrés. Les discussions prendront fin avec les clubs de D3 du 9 au 15 février 2021.

Avec les clubs de Ligue 1, la date du 14 mars 2021 a été retenue pour l’éventuelle reprise de cette compétition.

Animant un point-presse avant les rencontres avec les clubs, la présidente Dao Gabala a appelé les acteurs du ballon rond ivoirien à soutenir la mission “à durée déterminée” du Cn-Fif pour démarrer au plus vite le championnat national. Par ailleurs, elle a présenté Me Abé Simon, membre du Comité qui aura “en charge de voir comment remettre la balle au centre du terrain et voir comment donner aux Ivoiriens ce qu’ils attendent (…) un championnat qui est en marche”, a-t-elle indiqué. Me Abé Simon est donc le nouveau patron de la Ligue professionnelle de football, rôle dévolu à Sory Diabaté dans le défunt bureau exécutif de la FIF.

Charlène ADJOVI