@Informateur.info- Inaugurée en 2015, la cité Ado sise au km17 dans la commune de Yopougon connait depuis quelques mois un projet d’extension visible depuis la route qui mène à Dabou. Un chantier qui ne laisse pas, cependant, indifférent riverains et passants. Et pour cause, les dernières maisons qui sortent de terre dans cette cité n’ont pas pour socle un terrain rassurant.

De fait, plusieurs de ces maisons sont en construction sur des pentes  à la lisière de la forêt et des fondations d’une dizaine d’autres maisons sont en train d’être réalisées, en aval, dans un vaste creux de ce qui ressemble à tout point de vue à un espace propice à de fortes coulées des eaux de pluies vers ladite forêt.

En tout état de cause, les travaux en cours ne laissent pas indifférents tous ceux qui passent par là. Certains riverains que nous avons interrogés s’en remettent au ministère de la Construction, du logement et de l’urbanisme qui a validé ce projet d’extension.

Faut-il le préciser, ces maisons en construction qui suscitent déjà des interrogations s’inscrivent dans le cadre du programme social de lotissement à équipements modérés (Lem). C’est dire que le ministère de la Construction et la direction du logement social sont impliqués dans la construction de ces maisons dont on annonce une centaine à terme.

Mais quand on sait les dégâts causés ces dernières années par les pluies qui deviennent de plus en plus destructrices, l’on ne peut s’empêcher de craindre le sort des futurs propriétaires de ces logements sociaux. A l’évidence, ils feront tôt au tard, face aux conséquences des modifications opérées sur le site pour le rendre constructible. 

Charlène ADJOVI