@Informateur.info- La Cour constitutionnelle de la Centrafrique a rejeté, ce samedi 26 décembre, les recours de l’opposition pour un report de la présidentielle couplée avec les législatives ; estimant que les questions soulevées par l’opposition pourront être examinées après le vote lors du contentieux. Cette décision confirme de fait la tenue du scrutin couplé, ce dimanche 27 décembre2020, dans un contexte d’insécurité.

Les combats qui opposent l’armée aux groupes rebelles coalisés faisaient encore rage vendredi dernier dans plusieurs localités du pays où trois casques bleus Burundais ont été tués à 250 km au nord de Bangui. Les rebelles ont juré de perturber la présidentielle. Face à elles, des autorités soutenues par la communauté internationale qui restent inflexibles. La Minusma est en alerte maximale en appui aux  forces gouvernementales dans le cadre de la sécurisation.

Du côté de l’Autorité nationale des élections (ANE) on assure que tout est mis en œuvre du point de vue technique et logistique pour le que ce scrutin se déroule bien.

Faut-il le rappeler, dix-sept candidats sont en lice pour la présidentielle de ce dimanche 27 décembre dont le président sortant, Archange Faustin Touadéra.

Alfred SIRIMA