@Informateur.info- Quelque 2 000 000 d’électeurs centrafricains sont appelés, ce dimanche, à élire leur président de la République et 140 députés, dans un contexte où deux tiers du territoire est sous contrôle de groupes armés et des combats continuent de faire rage en dépit de la présence de 11500 Casques bleus.

Seize candidats dont le président sortant Faustin-Archange Touadéra, grandissime favori, s’affrontent pour la magistrature suprême. Les bureaux de vote ouverts à 6h heures locales (5h GMT) fermeront à 17 h (GMT) malgré l’absence de bulletins de vote dans plusieurs bureaux de vote de la capitale, Bangui, au grand dam d’électeurs qui empêchent la poursuite du vote faute de bulletins pour les législatives.

Le président candidat Faustin-Archange Touadéra a voté à 7h45 (GMT), sous haute surveillance, au Lycée Boganda à Bangui. Deux heures plus tard, l’ex-président François Bozizé dont la candidature a été invalidée par le Conseil consttitutionnel a appelé à ne pas aller voter dans un message audio diffusé sur Internet et authentifiépar l’Agence France Presse, déclarant soutenir la Coalition pour le Changement (CPC) qui regroupe les plus puissants groupes armés.

Alfred SIRIMA