PUBLICITE


Précédemment membre du bureau de la section CDP-Côte d’Ivoire, Kindo Issaka a été promu, à l’occasion du 7ème Congrès du parti, Secrétaire chargé des structures du parti à l’étranger. Ce qui fait de lui désormais un membre du bureau exécutif national du Congrès pour la démocratie et le progrès. L’acte est significatif pour le CDP-Côte d’Ivoire. Informateur.info a donc glané quelques informations sur le nouveau promu.

Né en 1959 à Bougué, dans la province de Soum, au Burkina Faso, Kindo Issaka, Directeur commercial dans une grande entreprise de travaux publics en Côte d’Ivoire,  totalise 38 années de présence dans cette société où il a débuté en tant que responsable des achats chargé des approvisionnements des chantiers.

En décembre 2007, il est élu délégué au Conseil Supérieur des Burkinabè de l’Etranger (Csbe) section Côte d‘Ivoire. Au terme de son mandat, il ne se représentera pas. Mais l’on retiendra de ce mandat électif qu’il s’est dévoué à la cause de ses compatriotes et à la promotion de l’image du Burkina Faso sur sa terre d’accueil.

Croyant, l’homme est très attaché à sa foi musulmane. Il est le Vice –président de l’Association islamique des Tidjania en Côte d’Ivoire (Ait-ci), il est aussi membre du Conseil d’Administration de la Fondation Zakat et Waqf en Côte d’Ivoire qui a pour objectif d’aider les pauvres à travers l’aumône qui est un pilier de l’islam. En 2008, il entreprend le pèlerinage à la Mecque et s’adjuge le titre de El hadj. L’homme est marié et père de quatre enfants.

Sa vie militante au CDP a commencé sous l’ex-Secrétaire Général de la section-Côte d’Ivoire, feu Konfé Rasmané. A la mort de ce dernier en 2009, la section sombre un tant soit peu dans la léthargie avant d’être repris sous l’instigation de l’ex-ambassadeur Justin Koutaba, par Sawadogo Hada Dramane, un richissime homme d’affaires. Kindo Issaka s’est vu confier des rôles d’acteur principal tels, l’organisation des obsèques de feu Konfé Rasmané, et l’organisation du meeting historique de soutien à la candidature du président Blaise Compaoré  dans la commune d’Abobo à Abidjan en octobre 2010.

Aux côtés du nouveau Secrétaire Général, Kindo Issaka maintiendra la flamme militante du parti jusqu’à la chute du régime Compaoré en 2014. Déboussolée, la section n’a pas pour autant disparu de la scène politique. Avec Eddie Komboïgo à la tête du CDP, et Blaise Compaoré himself comme président d’honneur, il y a de quoi galvaniser et susciter de nouvelles adhésions au parti.

Jean François Fall

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment