@Informateur.info- Grâce au match nul (2-2) obtenu, mardi à domicile face au Burkina Faso, l’Algérie a enlevé, mardi, l’unique ticket qualificatif du groupe A pour les barrages de la Coupe du monde de football prévue en 2022 au Qatar.

Pour les Etalons du Burkina Faso, seule une victoire était synonyme de qualification pour les dits barrages. Quoique diminuée par l’absence de quatre titulaires blessés dont Bertrand Traoré, les poulains du sélectionneur Kamou Malo ont bousculé les Fennecs algériens portés par 20.000 supporters.

A l’ouverture du score par Riyad Marhez (1-0, 21è) reprenant un coup-franc mal renvoyé par la défense pour battre Hervé Koffi, a répondu Zakaria Sanogo. Sur une superbe ouverture de l’extérieur du gauche de Gustavo Sangaré par-dessus la défense algérienne, le Burkinabè parvient à devancer Mandi pour tromper M’Bolhi en une touche (1-1, 37è). C’est le score à la pause.

A la reprise, Youcef Belaili corse l’addition pour les Fennecs ( 2-1, 68è) avant que le Burkina ne revienne au score grâce à un pénalty transformé par le capitaine Issoufou Dayo (2-2, 83è). Malgré un pressing burkinabè pour inscrire un dernier but synonyme de qualification pour les barrages, le score reste inchangé jusqu’au coup de siflet final de l’arbitre sud-africain Victor Gomes.

L’Algérie termine en tête du groupe A avec 14pts et rejoint le Nigeria, le Mali, l’Egypte, le Ghana, le Sénégal, le Maroc, et la République démocratique du Congo en barrages qui se joueront en aller-retour en 2022. Les deux derniers barragistes seront connus à l’issue des matches Cameroun-Côte d’Ivoire dans le groupe D et Tunisie-Zambie dans le groupe B qui se joueront en nocturne, ce mardi.

Geneviève MADINA